Les sites touristiques incontournables à Nemours Saint Pierre

Château-Musée de Nemours

A l’instar de son histoire nourrie depuis la Préhistoire, avec une occupation humaine datant de plus de 10 000 ans avant J.C, et ses ressources propices à l’épanouissement, Saint-Pierre-lès-Nemours dit Nemours Saint-Pierre en vaut le détour. Blotti entre l’Essonne et le Loing, cette commune regorge de paysages préservés et renferme un patrimoine profondément ancré. Voici les sites à ne pas manquer si vous avez à vous aventurer dans cette ville pittoresque.

Parc Naturel Régional du Gâtinais Français

Ce Parc se fonde sur une entité historique et puise son originalité dans ses paysages contrastés entre forêts et terres agricoles, sable et grès. Il porte parfaitement son surnom de « pays des mille clairières et du grès ». Il est sillonné par trois cours d’eau : les rivières la Juine et l’Essonne et le fleuve de la Seine. Ce parc est aussi majoritairement constitué d’un sol sablonneux idéal pour les cultures des plantes médicinales et de l’orge brassicole ; d’un sous-sol gréseux et des chaos gréseux recherchés par les varappeurs. L’ensemble forme des paysages incomparables, des forêts et des cultures produisant un miel d’exception.

Musée-Mairie de Grez-sur-Loing

Ce musée principal de la ville réunit la collection d’œuvres d’arts initiée en 1910 par Fernande SADLER, à l’époque chef district, sous les conseils du Bourron-Marlotte, afin de décorer les murs de la mairie. SADLER incitera ses autres amis et connaissances peintres à faire un don pour enrichir la collection du bâtiment devenu plus tard un véritable musée d’art. Aujourd’hui encore des artistes de passage, voir même des particuliers ou associations font des dons pour alimenter la collection.

Eglise Saint-Mathurin de Larchant

L’église Saint-Mathurin de Larchant est dédiée en mémoire de ce saint qui aurait opéré de nombreux miracles dans cette ville de son vivant et a même sauvé a fille de l’Empereur possédée par des démons. Cet édifice est l’un des principaux édifices gothiques d’Ile de France, construit à partir de 1175 sous la direction du Chapitre de Notre Dame de Paris. A la fin du 13ème siècle furent ajoutée la sacristie et la salle du trésor au sud du transept. Sur le transept nord, la chapelle dédiée à la Sainte Vierge fut érigée à la même époque. L’unique tour accolée à la deuxième travée de la nef, abrite à sa base un porche décoré d’une scène du « Jugement dernier ». L’église subit un premier incendie dû à la foudre en 1490. Les travaux de restauration à peine achevés, l’édifice est à nouveau incendié pendant les guerres de Religion, en 1568. Les dommages entraînent l’effondrement, en 1675, d’une partie de la tour, haute de 50m, laissant une partie du bâtiment en ruines. D’importants travaux de réhabilitation ont été entrepris vers le début du 19ème siècle.

Château-Musée de Nemours

Depuis 2008, le château-musée a ré-ouvert ses portes après trois ans de fermeture pour travaux de rénovation sous la houlette de l’architecte en chef des Monuments Historiques, Jacques Moulin. Aujourd’hui le château est rythmé par deux expositions temporaires annuelles et offrent un décor unique qui subliment les évènements privés (mariage, réunion, baptêmes…). Il donne également lieu à des ateliers et manifestations culturelles diverses.

Eglise Saint-Jean-Baptiste de Nemours

Cette église imposante fait partie intégrante du paysage de la ville de Nemours et domine le Loing et est classée Monument Historique. Son architecture avec ces toits en ardoises noircies confère à la ville une élégance intemporelle. L’église Saint-Jean-Baptiste fut érigée en 1170 sous l’initiative de Gautier avec l’accord du Roi Louis VII et de Guillaume de Champagne archevêque de Sens. Elle avant pour vocation de recueillir les reliques du Saint rapportées de Sébaste. L’édifice se compose de 3 parties d’âges distincts : le porche du 12e siècle surmonté d’une flèche culminant à 60 mètres ; une reconstruction datant du 16e et 17e siècle avec clochetons polygonaux ; l’intérieur réaménagé au 19e siècle où l’on trouve une sculpture de Piéta et une plaque en bronze représentant la Résurrection du Christ.

Musée Départemental de Préhistoire d’Ile de France

Le musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France est classé Musée de France. Le bâtiment très design est l’œuvre de l’architecte Roland Simounet. Ce musée se situe au cœur d’une forêt qui abrite plusieurs sites préhistoriques. Les expositions retracent les grandes étapes de la Préhistoire et de la Protohistoire de la région de l’Île-de-France, depuis les premiers vestiges attestant de la présence de l’Homme (vers – 600 000 ans) jusqu’à la fin de la période gauloise. La visite de ce lieu s’inscrit donc dans le programme du secondaire dans les écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *